Comment faire pour payer moins d’impôts ?

La fiscalisation est un sujet sur lequel la plupart des contribuables n’aiment pas trop s’éterniser. Payer les impôts est toujours vécu comme une expérience désagréable au vu des taux parfois élevés des taxes auxquelles vous êtes assujetti. Mais, il existe quelques moyens qui pourraient décharger vos factures, ne serait-ce que de quelques euros.

Investir dans un bien foncier

Depuis quelque temps, l’État a instauré divers lois et dispositifs qui incitent les contribuables à investir dans des biens immobiliers. Conçus dans un premier temps pour redynamiser certaines zones de l’Hexagone, la loi Pinel et ses pairs permettent en effet de profiter d’une défiscalisation plus ou moins avantageuse. Toutefois, il faut savoir que certains critères doivent être complétés si vous désirez profiter de ces lois. Par exemple, pour le dispositif Pinel, elle n’est valable que dans certaines régions de la France. Depuis le 1er janvier 2019, les zones B2 et C, qui sont désormais considérés comme des zones détendues, ne seront plus éligibles au dispositif. Si vous envisagez cette option, vous devrez donc vous tourner vers les zones A et B1 en priorité pour trouver un bien immobilier dans lequel investir. Il faut savoir par ailleurs que le dispositif Pinel vous permet de bénéficier d’une déduction allant de 12 à 21 % sur les impôts sur le revenu. Cependant, vous devrez vous engager à louer votre bien sur une période de 6, 9 ou 12 ans. Par ailleurs, le coût total de votre investissement ne devra pas non plus excéder les 300 000 € soit 5 500 euros le mètre carré.

Entreprendre des travaux de rénovation énergétique

Vous devez savoir qu’entreprendre des travaux d’installation de dispositifs favorables à l’économie énergétique peut également vous permettre de payer moins d’impôts. En effet, l’État a mis en place le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique en 2014 pour aider les contribuables qui désirent améliorer les dispositifs énergétiques de leurs logements. Cependant, ce crédit ne concerne que les rénovations au sein des domiciles ayant été achevés depuis 2 ans et plus. En se basant sur le plafond de dépense de chaque logement, soit 8 000 € pour une personne qui vit seule et 16 000 € pour les couples, un crédit de 30 % est attribué aux contribuables. Il faut également savoir que pour l’installation d’isolations thermiques sur les vitres, le crédit alloué sera de 15 % et pour la mise en place de cuve à fioul, le crédit sera de 50 %. Toutefois, ce dernier ne concerne que les foyers dont les dépenses sont inférieures au plafond donné en sus. Par ailleurs, le CITE a subi des remaniements et à partir de 2020, lesdits crédits seront reconvertis en prime qui sera perçue à la fin des travaux entrepris.

Faire appel à des services d’aide à domicile

Une autre solution qui pourrait vous faire bénéficier d’un crédit sur les impôts serait de faire appel aux services d’un travailleur à domicile. La particularité de cette option résidera dans le fait que cet employé percevra son salaire directement de son employeur ou en passant par une association agréée. Les emplois concernés sont surtout les travaux liés au ménage, les travaux domestiques : cuisine, jardinage, la garde d’enfants ou le soutien scolaire ainsi que les aides à domicile. À ce moment, le contribuable pourra bénéficier d’un crédit de 50 % sur la totalité de ses dépenses annuelles. Toutefois, il faut noter que ces dernières ne devront pas dépasser les 12 000 €. Dans le cas des personnes invalides ou un foyer qui prennent en charge également une personne invalide, les dépenses considérées peuvent aller jusqu’à 20 000 €.

Laisser un commentaire

(*) Required, Your email will not be published